Email

contact@sebastien-beau.fr

Sébastien beau logo

Téléphone

07 54 37 28 28

Quand consulter ?

quand

Indications thérapeutiques

L’ostéopathie vibratoire est une ostéopathie douce, sans manipulation articulaire ni correction en force. Elle est accessible à toutes et à tous, du nourrisson au senior, et du sédentaire au sportif.

Cette approche prend en compte chaque patient dans sa globalité et son unicité. Il n’y a donc pas de protocoles pré établis pour tel ou tel symptôme. Chaque séance est du « sur mesure ».

Ainsi,  les résultats varient d’une personne à l’autre en fonction des antécédents et de la capacité de récupération propre à chacun. Cette liste est présentée seulement à titre indicatif, regroupant ce que j’ai pu observer pendant mes consultations au fil des ans.

Quand consulter ?

 

MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR

L’ostéopathie est d’abord une façon de prendre soin de soi, d’entretenir ou d’améliorer son capital santé. L’idéal est de faire 1 à 2 visites de routine par an, et 3 à 4 pour les gens stressés ou qui sollicitent beaucoup leur corps. Cela améliore votre terrain, préserve votre confort au quotidien et évite les mauvaises surprises et les consultations en catastrophe.

CONSULTATIONS POUR LES DIFFÉRENTS AGES DE LA VIE

Chez les nourrissons : une simple visite de contrôle est conseillée même après une naissance à terme et dans de bonnes conditions, et devient fortement recommandée en cas de naissance difficile (forceps, cordon autour du cou…) et dans tous les cas de naissance prématurée ou par césarienne.

L’ostéopathie est aussi indiquée suite à des vaccinations, ou si votre enfant présente les signes suivants : crâne déformé, torticolis, mauvais sommeil, régurgitations, coliques, diarrhées, constipation, nervosité,  bébé qui s’agite ou se tortille, difficulté de succion.

Chez les enfants et les adolescents : douleur de poussée de croissance, hyperactivité, difficulté de concentration, irritabilité, pose d’un appareil dentaire, accompagnement d’un traitement d’orthophonie ou d’orthopsie.

Chez les seniors : après une vie de travail, il est important de prendre soin de soi. Des consultations d’entretien apportent du confort et de la souplesse pour continuer aisément les activités que vous aimez et profiter pleinement de ce bel âge.

VOUS POUVEZ AUSSI CONSULTER QUAND VOUS AVEZ DES SOUCIS

Au niveau ostéo-articulaire :

  • Tendinite, douleurs dans les muscles ou les articulations, séquelle d’entorse, de luxation, récupération après une fracture.
  • Douleur ou tension dans le dos, le cou, le bassin. Toutes les sciatiques, cruralgies, pubalgies,  scoliose…
  • Douleur d’épaule, de bras, fourmis dans les mains, compression du canal carpien, périarthrite, névralgie cervico-bracchiale, bursite, tennis elbow.

Au niveau du crâne : maux de tête, migraine, céphalée, douleur faciale et orbitaire, névralgie, sinusite, otite, acouphènes, certains vertiges, certaines douleurs dentaires.

Au niveau du thorax : difficulté à respirer pleinement, sensation d’oppression, douleur intercostale, bronchite à répétition, certaines formes d’asthme.

Au niveau digestif : maux de ventre, brûlure d’estomac, reflux gastrique,  nausées, ballonnements, diarrhées, constipation, hoquet récurrent, digestion laborieuse.

Au niveau du petit bassin : infection urinaire chronique, incontinence d’effort, descente d’organes, troubles du cycle, règles douloureuses ou irrégulières, certaines infécondités, troubles de la ménopause, bouffées de chaleur.

APRÈS UN Choc physique : chute, glissade, contusion, trauma…

APRÈS UN ACCIDENT DE VOITURE :  collision, sortie de route, accrochage. Même s’il n’y a pas de blessure physique, au delà de 30 km/h, l’énergie cinétique du choc va impacter de nombreux systèmes dans votre corps ( voir l’article à ce sujet dans mon blog)

DIFFICULTÉS NOCTURNES :  difficulté d’endormissement, réveil dans la nuit, notamment après 2h du matin, insomnie, cauchemars récurrents, sommeil non réparateur.

ÉTAT ÉMOTIONNEL PLOMBANT : l’ostéopathie permet aussi d’améliorer les angoisses, l’irritabilité, certains états dépressifs, les sensations de mal être ou les troubles de l’humeur.

STRESS : la pression au travail, des tensions relationnelles, un rythme de vie soutenue, tout cela peut induire des contraintes psychologiques et émotionnelles, d’autant plus importantes si cela dure dans le temps. Le corps va y faire face en augmentant la tension musculaire ou en somatisant sur certains organes. Une consultation vous permettra de relâcher la pression et vous aidera à vous adapter plus facilement aux contraintes du quotidien.

CONSULTEZ LORS DE CERTAINES ÉTAPES DE VOTRE VIE

Suivi de la femme enceinte :

La grossesse apporte son lot de modifications physiologiques : prise de poids, modifications des courbures vertébrales et de l’équilibre hormonal, changement de pression abdominale, etc… Un suivi ostéopathique permet de mieux s’adapter à tous ces changements et amène du confort à la future maman.

Il est possible de soulager de nombreux troubles : les lombalgies, sciatiques et autre cruralgies, de même que les douleurs ligamentaires, les problèmes de circulation sanguine et de rétention d’eau, les reflux gastriques, les nausées, la constipation, les troubles du sommeil quand aucune position n’est confortable…

Bien équilibrer la sphère viscérale, libérer les diaphragmes thoraciques et pelviens, travailler sur l’axe endocrinien aide aussi le bébé à « faire son nid », lui permettant de bien se développer sans être trop à l’étroit.

L’ostéopathie a aussi un rôle à jouer dans la préparation à l’accouchement en libérant le bassin et en préparant le passage. Dans le post partum, elle permet une récupération plus rapide, limite le phénomène de baby blues, et relance les fonctions digestives ou hormonales. Elle aide aussi à remettre en place certains organes qui ont été comprimés  par la croissance du bébé. Un travail sur les cicatrices de césarienne atténue aussi la sensibilité particulière qui peut rester à ce niveau. En cas de péridurale ou de rachianesthésie, libérer la gaine méningée évitera les compressions vertébrales et les fragilités futures.

Intervention chirurgicale :

Après une opération, l’ostéopathie permet de drainer les émonctoires pour évacuer les anesthésiants et obtenir une meilleure récupération. Elle facilite l’intégration du matériel chirurgical (prothèses) dans le schéma corporel. Elle permet aussi de rééquilibrer l’ensemble du système viscéral en cas d’intervention à ce niveau. Après un délai raisonnable, il est aussi bénéfique de travailler sur les cicatrices pour éviter les adhérences et rétablir des plans de glissement harmonieux entre les différents tissus. L’ostéopathie est aussi fortement recommandée après une chirurgie dentaire (dents de sagesse, pose d’implants…)

Choc émotionnel :

Un deuil, une agression et tout événement inattendu, qui prend la personne à contre pied va inscrire une empreinte dans le cerveau reptilien, laissant une partie du système nerveux en état de sidération. Un travail ostéopathique permettra d’intégrer ce qui vous est arrivé et facilitera votre résilience, c’est-à-dire votre capacité à rebondir et à vous reconstruire après un coup dur.

IVG, AVORTEMENTS ET FAUSSES COUCHES :

Précoce ou tardive, l’interruption d’une grossesse, qu’elle soit volontaire ou non, bien ou mal vécue, laisse fréquemment des traces physiques et/ou énergétiques notamment dans le petit bassin. Si vous avez des projets d’enfants, il est bénéfique de faire un travail à ce niveau, afin que le futur « locataire » de votre utérus ne soit pas dans les énergies de l »ancien.

Accompagnement D’UNE PATHOLOGIE :

L’ostéopathie peut aussi accompagner des gens souffrant de maladies graves ou invalidantes (cancer, sclérose en plaques…) L’ostéopathie ne remplace pas un traitement médical, et n’agit pas directement sur ces pathologies. Mais il est possible d’améliorer le terrain, de stimuler la vitalité, de drainer les toxines et de diminuer les effets secondaires de certains traitements. L’ostéopathie peut amener du confort au malade et permettre une meilleure récupération.

Pour les accompagnants ou la famille du malade : voir un proche souffrant, diminué ou dépendant, gérer un quotidien médicalisé, accompagner une personne en fin de vie n’est pas chose facile. Bien souvent les accompagnants ont tendance à s’oublier et se retrouvent fréquemment en état d’épuisement ou de tension extrême.

Or, ménager un temps pour soi est indispensable si l’on veut garder un haut niveau d’énergie et être à 100% disponible. L’ostéopathie permet de relâcher la pression, de se ressourcer pour conserver la pleine possession de ses moyens et maintenir une bonne qualité d’accompagnement tout au long des épreuves.

 

 

Pour maximiser

Que faire après une séance ?

 

D’un point de vue général, l’idéal est de limiter les efforts et l’activité sportive pendant 2 à 3 jours, surtout si votre état s’améliore. Donc, MÉNAGEZ VOUS !!!

Le repos est le meilleur allié de votre santé. Pendant quelques jours, dans la mesure du possible, allez y tranquillement. Peu d’effort et beaucoup de réconfort.

Restez en roue libre autant que vos obligations vous le permettent, et privilégiez les activités calmes ou ressourcantes. Même si vous souhaitez reprendre votre activité au plus vite, évitez de courir partout pour rattraper « le temps perdu ». L’énergie dépensée après une consultation est d’autant que le corps n’aura pas à disposition pour se rééquilibrer et intégrer les changements en profondeur. 

Si vous avez en parallèle des soins en kinésithérapie, attendez au-moins 3 jours entre votre séance d’ostéopathie et vos soins en kiné, sinon, le corps risque de saturer et l’effet sera contre productif.

Pensez à bien vous hydrater, simplement avec de l’eau. Cela favorisera l’élimination des toxines. Si vous buvez de l’eau en bouteille, préférez des eaux de source légères, c’est-à-dire avec une faible minéralisation. La Mont Roucous, la Montcalm et la Rosée de la reine sont les 3 plus légères du marché.

Sachez qu’une minéralisation faible augmente la résistivité électrique de l’eau, ce qui au final améliore l’élimination des toxines. Les eaux très chargées en minéraux imposent un surcroît de travail pour vos reins qui la filtrent.